Il était une fois un collaborateur peu scrupuleux, qui omettait de rétrocéder toutes les redevances de collaboration au praticien titulaire.

Leur relation était des plus cordiales et le collaborateur toujours présent pour rendre service à celui qui lui avait permis de mettre le pied à l’étrier.

« Cela ne te dérange pas de travailler le samedi matin » ? « Bien sûr que non ! »

« Je serai absent du 6 au 23 : tu pourras être présent ? » « A votre service Docteur ! Grace à vous je progresse tous les jours ! »

Mais les besoins financiers personnels du collaborateur sont au fil du temps devenus de plus en plus important…c’est la vie !

Il dissimulait alors une partie non négligeable de ses recettes au titulaire.

Le préjudice financier subi par le titulaire est particulièrement significatif.

Moralité : la confiance et l’amitié professionnelle ne doivent jamais exclure le contrôle.

La complexité de la nature humaine, la psychologie des individus, l’influence de tiers font qu’il faut toujours être vigilant dans le cadre de relations professionnelles.

 

CatégorieGestion